22 mars 2018 - 19h00 à 20h30

Quand les eaux usées nourrissent notre connaissance du crime

Université du Québec à Trois-Rivières
Pavillon CIPP, local 1102

Réservation requise via Eventbrite

Conférencier : M. Olivier Delémont, professeur ordinaire de l'École des Sicences Criminelles de l'Université de Lausanne.

 

 

 

Depuis plus d’une dizaine d’années, l’analyse des eaux usées fait partie de la palette des indicateurs employés à des fins épidémiologiques. Elle s’appuie sur la mesure de substances exogènes ou endogènes, dont la présence reflète la trace d’une consommation. Au-delà des raffinements scientifiques, techniques et méthodologiques constants qui l’accompagnent, l’analyse des eaux usées peine parfois à trouver sa place. Très attrayants, car fondamentalement objectifs, les chiffres qui en découlent sont parfois reçus avec prudence, voire scepticisme, du fait de la difficulté d’en apprécier la validité.

Cette présentation vise en premier lieu à exposer le principe de l’analyse des eaux usées, et à comprendre les possibilités et limites des informations qu’elle véhicule. Nous allons ensuite discuter la contribution qu’elle peut apporter à la compréhension d’un phénomène criminel, la consommation de produits stupéfiants. Au travers d’exemples concrets d’application, nous allons comprendre que la contribution de l’analyse des eaux compose un indice, dont la valeur doit être appréciée en regard de sa combinaison avec les autres informations disponibles sur cette consommation cachée.

Événements


Calendrier

Attention - Votre version d'Internet Explorer est vieille de 13 ans et peut ne pas vous offrir une expérience optimale sur le site du CICC. Veuillez mettre à jour votre ordinateur pour une expérience optimale. Nous vous recommandons Firefox ou Chrome, ou encore ChromeFrame si vous êtes dans un environnement corporatif ou académique dans lequel vous ne pouvez pas mettre à jour Internet Explorer.